A-
 A 
A+
   Facebook   
 
Pôle éducation

En partenariat avec le ministère de l’Education nationale, il  permet à des classes de primaire, de collège et de lycée, de participer à un atelier pour concrétiser un projet artistique avec leurs instituteurs ou leurs professeurs.
Ils  sont animés par un artiste professionnel, encadré par un animateur/médiateur culturel et  se déroulent pendant une semaine (5 jours) prise sur  le temps scolaire.
Les thématiques sont liées aux arts plastiques (peinture, sculpture, installation, land-art, photo, vidéo…), aux arts vivants (théâtre, chorégraphie, chant), à l’écriture ou à la musique.

Programme 2016

Classes artistiques

30 ,31 mai ,2 et 3 juin

Ecole Marcel Cachin à Argenteuil

« Abstraction citoyenne »

Artiste : Florence Bandrier

Cette artiste peintre a obtenu le diplôme de fin d’étude de l’EFFET, section photo, à Paris, en 1980.Elle travaille l’encre sur support papier et utilise les signes comme des images et les images comme des signes. Elle vit et travaille à Paris.

BANDRIERFVabstraction2016webDurant cette semaine, cette classe a réalisé 4 grands tableaux sur du contreplaqué marin qui seront installés dans la cour de l’école. Après leur avoir montré des œuvres d’artistes classés dans la catégorie «art abstrait », et après avoir pratiqué quelques exercices, les enfants ont sélectionnés des formes  et composés leurs tableaux. L’artiste leur a fait découvrir le monde des écritures inventées afin d’en placer dans leur composition. Un travail préalable sur la citoyenneté a nourri le projet.

9, 10, 12, 13 mai

Ecole maternelle Jean Jacques Rousseau à Eaubonne

COOGANRVlesemotions2016web« Les émotions »

Artiste : Rose Coogan

Plasticienne travaillant dans le Val-d’Oise.
Diplômée Bachelor of Fine Arts à l’Université du Texas.
Ses œuvres sont le fruit d’un métissage entre des matières variées telles que le bois, la céramique, le papier… Leurs formes et leurs couleurs réunissent différentes facettes de la vie. Elles évoquent le mouvement des corps et de la mécanique. Ni urbaines, ni académiques, elles se développent dans la nature et sont transformées par la vie moderne. Elles peuvent devenir alchimiques.

http://www.rosecoogan.fr

Le thème des émotions abordé en classe via des albums jeunesse a été de nouveau exploité comme point de départ de cette classe artistique. Des silhouettes originales avec des ustensiles ou des morceaux ajoutés en carton ont été prises en photo et reportées  sur un patron avec un vidéoprojecteur. Les enfants ont découvert comment faire de la mosaïque. Ils ont adoré casser le carrelage pendant que d’autres s’occupaient de coller les morceaux. Un joint noir ou blanc est venu habiller ces silhouettes et  clore cette semaine riche et dense. Cette sculpture a été installée dans le jardin potager de l’école.

4, 5, 7 et 8 avril

Ecole maternelle Marie Curie à Pierrelaye

GOUPILBVlarbrelampadaire2016web« L’arbre lampadaire »

Artiste : Brigitte Goupil

Artiste plasticienne vivant et travaillant aux Atelier d’ICI à  Trie Château dans l’Oise.
Elle est Diplômée des Beaux-arts de Rouen (1982) et a obtenu un diplôme de stylisme ESMOD (1984)
Ses sculptures, qu’on qualifie parfois d’expressionnistes, conjuguent la densité du métal avec la transparence des tesselles de verre et de céramique. Mais les matériaux et les techniques, qu’elle aime mélanger, ne sont que des prétextes, elle  préfère dire que le sculpteur est avant tout un passeur d’émotion.

www.brigittegoupil.jimdo.com

Cette semaine a permis à ces enfants d’investir encore un peu plus le jardin de l’école. Un lampadaire perdu au milieu de ce jardin s’est vu habillé par une coque en béton allégé. Une structure métallique a été réalisée en amont. Les enfants ont habillé la structure de grillage, recouvert ce dernier de béton allégé, et décoré le tout avec des tesselles. Un projet de petit pot individuel a également été réalisé. L’ensemble a été monté et des sédums ont été plantés dans les cavités. Au pied du lampadaire repose aussi trois sièges en béton décorés avec des tesselles. Les enfants ont pu découvrir tout au long de la semaine, différentes techniques artistiques. 

7, 8 ,10 ,11 ,21 ,22 ,24 et 25 mars

Classes de CE1-CE2, GS-CP, PS-MS de l'Ecole les 4 vents à Nucourt

ROSACVAux4ventst2016web« Aux 4 vents »

Artiste : Camille Rosa

Plasticienne (dessin, sculpture, installation, vidéo, édition), elle vit et travaille à Ivry sur Seine. Elle a un diplôme national supérieur des beaux –arts de Paris et une licence Théâtre  et Arts plastiques, Paris 8, Saint Denis.
« Ma pratique questionne et met en scène avec ironie, une certaine réversibilité du monde, des genres, du geste, du temps et des rôles. Il est question de recouvrement, de costume, de peau, d’animalité, d’instrument de pensée magique, de monde inversé et retourné.

www.camillerosa.fr

Le but de ce projet était d’intégrer l’école dans son environnement local en travaillant sur la façade extérieure avec un thème sur la nature environnante et lié avec la mythologie. Chaque classe a travaillé une partie du projet. Certains ont réalisé des oiseaux en ciment, des masques de dieux, des décors sur les planches... Un autre artiste est venu compléter cette aventure avec une girouette et des branches.

8, 9, 11,12 février

Ecole Jean Jaurès à Ermont

COOGANRVcest_en_sculptant2016web« C’est en sculptant qu’on devient forgeron »

Artiste : Rose Coogan

Plasticienne travaillant dans le Val-d’Oise.
Diplômée Bachelor of Fine Arts à l’Université du Texas.
Ses œuvres sont le fruit d’un métissage entre des matières variées telles que le bois, la céramique, le papier… Leurs formes et leurs couleurs réunissent différentes facettes de la vie. Elles évoquent le mouvement des corps et de la mécanique. Ni urbaines, ni académiques, elles se développent dans la nature et sont transformées par la vie moderne. Elles peuvent devenir alchimiques.

http://www.rosecoogan.fr

Les élèves ont appris, (re)découvert les expressions de la langue française. Ils les ont illustrées, ils en ont créées. Lors de la première journée de la semaine artistique, les élèves ont choisi deux proverbes/expressions qui avaient un mot ou une idée commune. Puis ils ont fusionné les deux pour en créer un ou une  nouvelle. Ils ont ensuite dessiné leur idée. Un vieux bureau d’écolier, des palettes, des plaques de « dibond » ont servi à faire naître ces idées en volume. Tous ces éléments ont été regroupés pour ne former qu’une grande sculpture collective tout droit sortie « de la cuisse de monsieur saint Glinglin à la saint Jupiter ».

11,12 ,15 et 22 janvier

EDITHVbelloyetmoiweb2016Classe de CM1 de l’école de Belloy en France

« Belloy et moi »

Artiste : Edith

Plasticienne, vivant et travaillant à Lavilletertre dans l’Oise. Diplômée de l’Association pour la Formation aux Métiers de l’Audiovisuel de Paris (AFOMAV).Edith trouve sa matière première dans les rencontres qu’elle provoque, pour traiter de l’imagination comme point de départ de toute représentation. Ses installations, photos, sons et vidéos... proposent de réfléchir à ce qui résulte du regard de l'autre.

edithplasticienne.com

Cette semaine  a permis aux élèves de faire un travail photographique impliquant plusieurs techniques : collage, photomontage, dessin. La thématique retenue a été de questionner son environnement proche en terme de citoyenneté. Le projet final regroupe plusieurs photos du village dans lesquelles les élèves se sont mis en scène : un prétexte pour travailler le changement d’échelle et l’imaginaire.

25, 26, 28 et 29 janvier

BANDRIERFVlafresquecitoyenneweb2016Classe de CM1 de l’école Marie Curie à Gonesse

La  «  fresque citoyenne »

Artiste : Florence Bandrier.

Cette artiste peintre a obtenu le diplôme de fin d’étude de l’EFFET, section photo, à Paris, en 1980.Elle travaille l’encre sur support papier et utilise les signes comme des images et les images comme des signes. Elle vit et travaille à Paris.

Le projet consistait à faire une fresque sous le préau de l’école, ayant pour thème la citoyenneté. Les élèves ont élaborés, à partir de croquis et de mots en relation avec le thème, un travail sur bois. Ils ont découpés, peints, composés les différents éléments qui seront fixés ultérieurement sur le mur du préau.

 

Programme 2015

Classes artistiques

2 au 6 novembre

DIOLOGENTNVlepetitchaperonweb2015Classe de CP D de l'école Ambroise Thomas - Argentueil

"Le petit chaperon violet"

Artiste : Diologent Nicolas

Il travaille dans le cinéma d’animation et vit à Rouen. Entre art contemporain et cinéma expérimental, ses créations mêlent avec élégance cinéma d’animation et installation. Ses films sont diffusés en festivals internationaux et ses collaborations sont  multiples, dans le spectacle vivant, la musique et l’édition.

www.nikodio.fr

Le film réalisé s’appuie sur le contexte linguistique et culturel de l’école. Plus d’une dizaine de nationalités et de langues différentes sont présentes. Le conte du petit chaperon rouge a été revisité. Les personnages et les lieux ont évolués. La scène se passe dans un désert et dans une ville. Le loup a été remplacé par un fennec. La grand-mère est devenue un grand-père.  Les enfants se sont occupés des personnages, des décors, des enregistrements sonores. La meilleure façon de découvrir les belles énergies déployées durant cette semaine est de regarder leur film en cliquant ici.

01 - 05 juin

KADYSZWESKIGVlepouvantail2015webEcole élémentaire Gabriel Péri - Domont

"L'épouvantail jardinier"

Artiste : Gilbert Kadyszewski

Artiste sculpteur vivant et travaillant dans l’Oise.
Gilbert Kadyszewki est très attiré par le travail du métal dès l’âge de 14 ans. Il suit avec passion une formation de chaudronnier, puis de mécanique.
Après avoir suivi des cours aux Beaux-Arts de Rouen, il oriente son travail vers le spectacle : théâtre, marionnettes, danse, opéra et cinéma où il construit décors et accessoires.

www.lesateliersdici.fr

Cette classe de CP cultive un petit jardin dans la cour de l’école. L’idée de cette classe artistique était d’agrémenter ce jardin d’un épouvantail. Une approche environnementale et la construction en volume ont servi de fil rouge. Les idées ont émergé au fur et à mesure : notre épouvantail s’est retrouvé pourvu d’un vélo et d’une remorque retransformée en hôtel à insectes. Les enfants ont pu découvrir différents outils  et des techniques pour assembler  les  matériaux. Les enfants espèrent que tous  ces éléments sonores et visuels  empêcheront  gentiment les oiseaux de venir  perturber leurs plantations.

 

01 - 05 juin

PINONXVDyptique2015webEcole primaire Anne Franck - Magny-en-Vexin

"Dyptique"

Artiste : Xavier Pinon

Le travail photographique de Xavier PINON, mène une réflexion sur la représentation de notre espace quotidien autour des zones périurbaines, des paysages dits "déstructurés". Posant le regard comme un vecteur de compréhension intime, l’artiste photographe exploite l’image comme autant de significations possibles. Ainsi ce que l’on voit ne correspond pas forcément à ce que l’on perçoit soi-même. À l’image de ses séries Dyptiques ou La nuit, dans lesquelles Xavier Pinon pousse le spectateur à s’inventer sa propre histoire dans l’image, utilisant soit un objet, soit la nuit comme point de départ de la perception. Une façon de prélever le dérisoire et le quotidien dans le réel, représentatifs de nos vies et du monde comme il (ne) va (pas).

xavierpinon.net

Pendant 4 jours, les enfants ont appris à donné un sens à l'image. L'artiste les a sensibilisé aux évolutions de la photographie jusqu'au numérique. Vocabulaire technique et sensible, science du regard, patience, autant d'éléments qui concourent à réaliser une belle photographie. Tel est le rôle que Xavier Pinon a tenu a donné aux dyptiques fait par les enfants. Ce sont deux images qui communiquent subtilement l'une avec l'autre. À partir d'un objet personnel, d'abord, prenant un sens nouveau derrière l'objectif, l'enfant se réapproprie son intimité. Une mise en scène du sujet ensuite, un moment où l'enfant traduit une émotion, un sentiment, contraste lié à cet objet. Une mise en scène qui a obligé la classe a prendre en compte l'intégralité du cadre dans l'objectif. Une bonne photographie est une photo réfléchie, étudiée avec une intention derrière.

18 - 22 mai

REVERENDCVtousvexinswebEcole primaire de Frémécourt

"Tous vexinés"

Artiste : Clément Révérend

IL est auteur et réalise des scénographies vidéo. Il est titulaire d’un diplôme de comédien de l’Ecole National Supérieur des Arts et Techniques du théâtre à Paris en 1984.Clément Révérend développe des travaux de créations en lien avec des artistes, ou des groupes constitués autour d’ateliers d’expressions théâtrales et d’improvisations .Son travail se situe dans un espace entre spectacle vivant, l’image animé, et la musique (scénographie, mise en scène, art vidéo, composition musicale)Il vit et travaille à Vernon.

clementreverend.com

L’idée de cette semaine artistique était de présenter un projet à partir des  villes du PNR (Parc Naturel  Régional du Vexin). Les jeux de mots, les consonances (ex : A Valmondois,  mais rends moi les autres !)ont été l’occasion de jouer avec les mots. Une approche plastique a également été faites dans la présentation des villes .Différents matériaux ont été mis à disposition (terre, lego,  sable, carton…) Les enfants devaient choisir un ou plusieurs matériaux et réfléchir à une  façon originale de présenter le nom d’une ville. Des enregistrements sonores de voix et de divers instruments ont servi  à réaliser la bande son du  film mélangeant les créations plastiques (les noms des villes) et  l’interprétation filmée de leur texte.

13 - 16 avril

EYCHENNERVKourouma2015webEcole les Quincelettes – Bruyères-sur-Oise

« Le Fabuleux voyage aux îles Koorouma »

Artiste : Romain Eychenne

Diplômé de Science Po Aix depuis 2012, il est issu d’une famille "internationale", et découvre très tôt l’univers du voyage : Europe, Afrique, Asie du Sud-Est, Océanie, Amériques. Pour cet autodidacte, la route devient vite une passion qu’il agrémente de souvenirs dessinés et rédigés dans de petits carnets de voyage." Contempler, échanger, traduire", telle est la clef qui ouvre sur son monde.

« Tout a commencé dans la nuit du 12 au 13 avril 2015. L’espoir d’atteindre un jour cette Atlantide mystérieuse devenait à bord l’illusion d’un projet bien trop fou. Quand soudain, à 23h59 précisément d’après nos calculs, une forme jaillissait de nulle part comme par enchantement. Nous croyions d’abord aux effets de la soif – nos barriques d’eau s’épuisaient dangereusement – mais un cri strident venu de cette forme ne nous fit plus douter de notre réussite. Koorouma était là devant nous… ». Ce fabuleux voyage mené par 26 matelots et leur capitaine nous emmène à la découverte d’une île mystérieuse. Nos explorateurs de l’imaginaire en ramènent des dessins d’observation aquarellisés, des totems ou fétiches taillés dans le bois et la pierre. Puis font surgir du sable un vieux galion oublié, rempli de dessin à l’encre de chine et de pièces de cuir dessinées, qui arbore fièrement sa figure de proue en forme de crabe.

03 - 10 avril

REVERENDCdescarteswebEcole primaire de Frémécourt

"Des cartes à jouer"

Artiste : Clément Révérend

IL est auteur et réalise des scénographies vidéo. Il est titulaire d’un diplôme de comédien de l’Ecole National Supérieur des Arts et Techniques du théâtre à Paris en 1984.Clément Révérend développe des travaux de créations en lien avec des artistes, ou des groupes constitués autour d’ateliers d’expressions théâtrales et d’improvisations .Son travail se situe dans un espace entre spectacle vivant, l’image animé, et la musique (scénographie, mise en scène, art vidéo, composition musicale)Il vit et travaille à Vernon.

clementreverend.com

Les enfants ont réalisé un jeu qui servira de base à un jeu de rôle. Les enfants ont inventé différents personnages et des lieux qui ont été gravés sur l ‘intérieur de briques de lait. Les élèves ont ensuite imprimé leur gravure sur papier. Ces impressions ont été plastifiées et ces cartes ont servi pour  des scènes d’improvisation. Un atelier théâtre a été réalisé en parallèle de la gravure.  Le dernier jour, un film montrant les enfants utiliser le jeu crée a été fait, immortalisant tout le travail de cette semaine.

23 - 27 mars

DRIEZRVKidsGuernica22015webEcole primaire d’Arronville

"Kid's Guernica"

Artiste : Raynald Driez

Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux, ce peintre et graveur s'intéresse particulièrement à la représentation de la figure humaine, à travers des dessins vifs et spontanés. Une peinture toute en chair et en matière. Il vit et travaille à Paris.

Dans le cadre de la Résidence territoriale d’artiste en établissement scolaire menée au collège Les Hautiers de Marines par le théâtre de la Vallée, une fresque de 3,50m x 7,80m a été réalisée par la classe de CM1/CM2 de l’école primaire d’Arronville. Pendant 4 jours les petits Picasso ont réussi à rendre hommage à l’illustre peintre en participant au projet mondial Kid’s Guernica initié dans les années 90 par le Japon. Puisant dans leur vision onirique, guidés par l’artiste peintre et graveur Raynald Driez, les enfants ont parcouru un voyage coloré peint de personnages fantastiques et de forêt de fleurs-fruits. Cette toile rend compte d’une interprétation pleine d’espoir de la paix avec toute la poésie dont sont capables les enfants.

16 - 20 mars

BANDRIERFVlechemin2015webEcole Paul Langevin à Goussainville

"Le chemin de la connaissance"

Artiste : Florence Bandrier

Cette artiste peintre a obtenu le diplôme de fin d’étude de l’EFFET, section photo, à Paris, en 1980.Elle travaille l’encre sur support papier et utilise les signes comme des images et les images comme des signes. Elle vit et travaille à Paris.

A partir de l’écriture, nous avons amené les élèves à réfléchir sur le principe de la ligne spontanée, l’écriture intuitive. Les élèves ont produit des séquences graphiques puis ont travaillé sur la superposition de signes de manière à alterner, compléter, casser le rythme de la ligne principale. Le résultat de cette semaine est une ligne qui part des escaliers devant l’école et qui se termine sur la façade d’un bâtiment indiquant aux passants le nom de l’école. Les élèves ont utilisés une peinture adaptée pour le sol et pour l’extérieur pérennisant ce travail.

9 - 13 mars

DRIEZRVKidsGuernica2015webEcole Paul Cézanne à Marines

"Kid's Guernica"

Artiste: Raynald Driez

Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux, ce peintre et graveur s'intéresse particulièrement à la représentation de la figure humaine, à travers des dessins vifs et spontanés. Une peinture toute en chair et en matière. Il vit et travaille à Paris.

Dans le cadre de la Résidence territoriale d’artiste en établissement scolaire menée au collège Les Hautiers de Marines par le théâtre de la Vallée, une fresque de 3,50m x 7,80m a été réalisée par la classe de CM2 de l’école primaire Paul Cézanne. Pendant 4 jours les petits Picasso ont réussi à rendre hommage à l’illustre peintre en participant au projet mondial Kid’s Guernica initié dans les années 90 par le Japon. Travaillant d’arrache-pied sur le thème de la guerre et de la paix, dirigés par l’artiste peintre et graveur Raynal Driez, les enfants ont rempli cette grande toile en peignant et gravant leurs interprétations intimes et poétiques d’un triste sujet de l’humanité.

26 - 30 janvier

EDITHVgrandspetits2015webEcole Marcel Cachin à Bezons

"Grands / petits"

Artiste : Edith

Plasticienne, vivant et travaillant à Paris.
Diplômée de l’Association pour la Formation aux Métiers de l’Audiovisuel de Paris (AFOMAV).
Edith trouve sa matière première dans les rencontres qu’elle provoque, pour traiter de l’imagination comme point de départ de toute représentation. Ses installations, photos, sons et vidéos... proposent de réfléchir à ce qui résulte du regard de l'autre.

www.edithplasticienne.com

Le rapport grand /petit est très parlant pour les élèves de CP. Le travail sur les jeux d’échelle amène à s’interroger sur « qu’est-ce qui est grand ? Qu’est- ce qui est petit ? Les enfants ont fait des prises de vue avec des jouets qu’ils avaient ramenés et découvert les effets du cadrage, du plan serré, du lien entre l’objet photographié et le décor. Un studio photo de prise de vue a été installé dans l’école. Les enfants ont posé et leur silhouette de la taille d’un « playmobil » a été imprimée, détourée et découpée pour être replacée dans un décor ou ils apparaissent minuscules .Un travail à l’aquarelle a été fait pour imaginer un décor. Ils ont pu placer leur silhouette et des personnages imaginaires réalisés également à l’aquarelle. En parallèle on leur a demandé de se mettre en scène avec un objet familier de l’école. Leur imagination leur a permis de surfer sur une paire de ciseaux, de faire de la luge dans une trousse, d’être accroché aux aiguilles de la pendules de la classe. Ces photos insolites vont être installées dans les couloirs de l’école.

Classes à thèmes du Parc naturel régional du Vexin

10, 16, 17, 19 et 20 mars

COOGANRlesboisins2015webEcole du Heaulme – classe  de CM1-CM2
« Les Boisins du Vexin »

Artiste : Rose Coogan.

Plasticienne travaillant dans le Val-d’Oise. Diplômée Bachelor of Fine Arts à l’Université du Texas. Ses œuvres sont le fruit d’un métissage entre des matières variées telles que le bois, la céramique, le papier… Leurs formes et leurs couleurs réunissent différentes facettes de la vie. Elles évoquent le mouvement des corps et de la mécanique. Ni urbaines, ni académiques, elles se développent dans la nature et sont transformées par la vie moderne. Elles peuvent devenir alchimiques.

http://www.rosecoogan.fr

A travers les buttes boisée, les champs et le village, les enfants ont récoltés des branches, cailloux, terre, paille, feuilles, plantes… Rose Coogan leur a montré comment fabriquer de la terre papier avec des argiles de couleurs différentes (verte, blanche, noire) et du papier toilette. Cette terre pouvant résister quelques mois aux intempéries. Avec les branches, la terre, les plantes et de la ficelle, ils ont créé une œuvre collective éphémère. Depuis la fenêtre de leur classe, les enfants nous ont confié les différentes histoires que la sculpture raconte entre les habitants du Haut et les habitants du bas du Vexin. Une chose est sûre !  Nos chers Boisins vivent en harmonie avec leur paysage.

12, 26, 27, 29 et 30 janvier

LEGUERNBVvoyageswebEcole des Sergenteries de Juziers classe de CM1
« Voyage en paysages »

Artiste : Benjamin Le Guern
Graphiste, et plasticien travaillant et vivant à Rouen.
Il obtient une Licence Professionnelle Métiers Socioculturels option coordination de projets à l’IUT de Rennes 1 en 2007.
Il s’intéresse depuis très jeune aux matériaux et aux objets abimés, usés, dégradés. Dans sa peinture la couleur est délavée, les couches se superposent, s’écaillent, les matières s’oxydent. Les objets de récupération s’inventent une nouvelle vie parfois étrange souvent absurde. Ses derniers voyages, qui ont été aussi l’occasion de réaliser des carnets de croquis, lui ont ouvert les yeux sur la richesse des légendes ; des rites ancestraux et sur les différentes cosmogonies. Il souhaite désormais développer mon travail sur le thème du chamanisme.

Les enfants ont effectué un voyage dans l'espace-temps de Juziers. Leurs recherches, leurs observations, leurs regards ont constitué une mémoire collective qu’ils ont mis en forme dans une installation constituée de trois valises. Une première valise dévoile les ressentis rencontrés sur notre chemin (odeur, sons, souvenirs).  Un casque nous permet d’entendre le passé de Juziers grâce à l’interview de la maîtresse qui vit à Juziers depuis petite. Une deuxième valise cache une maquette de Juziers réalisée à partir d’un plan de la ville et de ses courbes de niveaux. Et une troisième valise décompose le paysage en différents plans : peints sur plaques de plexis à la peinture vitrail. La valise est un contenant anonyme dans lequel on met l'essentiel quand on part en voyage. On y range aussi les objets, les souvenirs, les émotions qu'on glane de ci-de là.

8, 19, 20, 22 et 23 janvier

PORETAVlegeste2015webEcole des Sergenteries de Juziers classe de CM1
« Le temps d’un geste »

Artiste : Alain Poret
Vit et travaille dans le Vexin.
Musicien (violon, luth), calligraphe, menuisier-ébéniste depuis 40 ans.
Il suit un parcours initiatique à travers les techniques asiatiques puis s’en éloigne pour développer sa propre écriture plastique.Le temps d’une balade les enfants ont photographié des paysages de Juziers.

En classe, chaque enfant s’est exercé à la technique de l’encre chinoise sur une de leur photo. Nous avons choisi également deux photos pour les reproduire sur une grande fresque de papier de riz.
Chaque coup de pinceau doit être rapide et précis, c’est pourquoi il est nécessaire de prendre un temps pour s’approprier en amont le paysage. L’encre fait parfois des taches imprévisibles qu’il faut chercher à intégrer au décor.
Les enfants ont écrit deux magnifiques poèmes décrivant ces deux paysages.

11, 15, 16, 18 et 19 décembre

BAUMGARTNERMVautoportrait20Ecole Paul Cézannes de Marines – classe de CM1
« Autoportrait dans le paysage »

Artiste : Muriel Baumgartner
Plasticienne, graveur vit et travaille à Notre Dame de l’Isle et Limay.
Diplômée de l’école des beaux-arts en expression plastique, elle mène depuis 1990 un travail de recherches plastiques qui s’élabore autour de la notion d’identité : processus graphique qui se construit au quotidien où, à partir de sa propre histoire se dégage une écriture singulière. C’est à la fois un travail bio-logique et bio-graphique.

Les enfants ont apporté une photo d’eux prise sur le chemin qu’ils effectuent chaque jour pour se rendre à l’école.
Toute la classe est partie en balade pour cueillir des fleurs, des feuilles, des mots, et des ressentis.
Muriel Baumgartner a expliqué aux enfants les gestes techniques de la gravure. En grattant et creusant avec une pointe sèche, ils ont gravé une plaque de rhénalon A5 (feuille plastique transparente) sous laquelle était placée la photo de leur portrait prise sur le chemin de l’école.
Sur une autre plaque de rhénalon A5, ils ont gravé le croquis de paysage réalisé avec Cécilia.
Ils ont ensuite réfléchi à une phrase décrivant un ressenti rencontré sur leur balade. Cette phrase a été gravée sur les plaques A5.
Ils ont ensuite encré leur plaque au rouleau et essuyé avec de la tarlane (tissu rigide) pour que l’encre entre dans les creux de la plaque.
Avec une presse, ils ont imprimé leur dyptique.

12, 17, 18, 19 et 20 novembre

BRONDONIEsurlechemin2015webEcole Paul Cézannes de Marines – classe de CM1
« Sur le chemin de l’école »

Artiste : Elodie Brondoni
Illustratrice et graphiste, vivant et travaillant à Paris pour l’édition et la presse jeunesse.Diplômée en licence d’Arts Plastiques en 2008 après un parcours en communication Elodie Brondoni entre aux Beaux-Arts de Paris en 2006, pour y étudier la peinture.En apprenant à s’écouter et à faire des choix, elle se libère peu à peu de la figure et découvre l’abstraction. Elle devient alors sensible aux travaux des peintres abstraits américains comme De Kooning, et laisse de plus en plus son geste s’exprimer sans chercher à représenter le réel. Sensible à la couleur, Élodie Brondoni cherche à la révéler, à la faire vibrer, respirer, pour qu’enfin les couleurs, dans leurs différents rapports entre elles, s’imposent dans l’espace du tableau.

Les enfants sont sortis pour observer un paysage et en comprendre sa lecture. Ils ont dû trouver des mots pour exprimer leur ressenti face au paysage (une odeur, un sentiment, un mot).
Le travail artistique s’est appuyé sur les interventions du PNR pour réaliser une œuvre collective. Les enfants ont imaginé une carte retraçant leur chemin de la maison à l’école. Ils ont ainsi déterminé quatre quartiers sur lesquels ils ont travaillé en groupe. Pour illustrer cette carte, les enfants ont collecté des végétaux qu’ils ont utilisé en monotype. Cette technique consiste à peindre à l'encre typographique sur du plexiglas et à disposer les végétaux dessus. Ensuite, soit l'on retire les végétaux et l'on récupère l’empreinte laissée sur la plaque. Soit l'on utilise les végétaux recouvert de peinture pour créer une nouvelle empreinte sur une feuille de papier. Les enfants ont pu dessiner directement en posant une feuille de papier sur la plaque. Grâce à cette technique les enfants ont créé diverses textures qu’ils ont découpé pour créer les maisons, arbres, commerces, passage piéton, feu rouge… ils ont ainsi recréé leur chemin, et par la couleur, donné une ambiance distinguant les quatre quartiers, eux-mêmes reliés à un sentiment.
A travers cette oeuvre plastique les enfants ont travaillé sur les notions de lecture de carte, de nuancier, de lecture de paysage, d’expression des émotions, de couleurs.

 

Programme 2014

Classes artistiques

3 - 7 novembre

DEGIULILVvivreensemble2014webEcole Ferdinand Buisson 1 à Franconville
"Vivre ensemble à l’école"
Artiste : Lino de Giuli
Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Paris en 1969, cet artiste plasticien se consacre à la peinture ainsi qu’à des installations exposées dans des manifestations d’art contemporain. Il vit et travaille dans le Val d’Oise.

Qu’est-ce que "vivre ensemble à l’école ?" Ce projet est né d’un acte simple : le don. Chaque élève de la classe a offert à un de ses camarades un objet auquel il tient. En passant par le dessin et la peinture, les idées de  coopération, d’entraide et d’échanges indispensables se sont étayées tout au long de cette classe artistique. L’œuvre  s’est construite  au fil des jours, en abordant, à travers des exercices, les notions de couleurs (le cercle chromatique, les couleurs complémentaires…), le gros plan, la composition, le dégradé…
Le résultat fut une composition de seize tableaux. De nature abstraite, cet assemblage se nourrit de gros plans, de mots entremêlés et  de motifs inventés. Par des détails dessinés ou surlignés aux feutres Posca, les enfants ont finalisé l’ensemble des formes et des couleurs.
La disposition des tableaux a été travaillée autour de la représentation abstraite d’une photo de classe.
Cette œuvre sera installée de façon pérenne dans la salle polyvalente de l’école.

Les 12, 19, 21, 22 et 26 avril

GRILLORVbetesauxvent2014webEcole Les croisettes à Courdimanche - 12 élèves de CLIS
"Bêtes aux vents"
Artiste : Raphael Grillo
Diplômé du cours Florent en 2007, ce comédien est aussi metteur en scène et auteur. Son premier roman  "En caisse" a été édité en 2013 aux éditions du Seuil. Il vit et travaille à Paris.
   
Ce projet a commencé par la visite d’une exposition de sculptures réalisées à partir d’objets recyclés. De cette visite est née l’idée de créer des sculptures et de s’en servir pour monter une pièce de théâtre. Parallèlement aux exercices de théâtre, deux œuvres ont ainsi été conçues : la première, intitulée "D’jà comme ET", inspirée du travail d’Alberto Giacometti, la seconde "Mick el ange", inspirée du travail de Michel-Ange. L’histoire se déroule dans un musée, « le musée des chaises" avec une visite farfelue du lieu par un guide en rollers. Soudain, des voleurs vont faire leur apparition. Des œuvres se dévoilent…sur  le  son de la musique  de Beethoven revue et corrigée par un prisme  contemporain (d’où le titre !).
Ce projet a permis de faire travailler la cohésion du groupe, compliquée dans cette classe. La pièce a été présentée devant plusieurs classes de l’école à l’occasion de trois représentations, valorisant ainsi ces élèves. Une captation vidéo de cette pièce a également été réalisée et offerte à chaque participant.

7-11 avril

mayar_t_2010Collège Claude Monet à Magny en Vexin - 360 élèves de 6e, 5e et 4e
"Abstraction"
Artiste : Régis Mucheron
Photographe de formation, ce peintre vit et travaille dans le Val d’Oise.

Pour découvrir différentes techniques pendant une heure ou deux, chaque classe a été divisée en deux groupes. Ils ont ainsi découvert l’écriture automatique (laisser sa main déambuler sur le papier sans la diriger) en utilisant de l’encre et réalisé des dessins abstraits en utilisant divers médiums (encre, craies, feutres…). En fin d’année, une exposition a regroupé tous leurs travaux dont une grande fresque collective.
Le pari de s’initier à une technique, de prendre du plaisir en créant  et de réaliser une œuvre en peu de temps a été tenu !

24 - 28 mars

PORETAVlepassage2014WEBEcole Jean Moulin à Domont, classe de CM2 - 29 élèves
"
Passage"

Artiste : Alain Poret
Musicien (violon, luth), calligraphe, ébéniste-menuisier, cet autodidacte s’est initié aux techniques asiatiques avant de s’en éloigner pour développer sa propre écriture plastique. Il vit et travaille dans le Vexin.

Cette classe artistique concernait des élèves de CM2 qui vivent le « grandir », une période de profonds bouleversements physiques et psychiques. L’idée était de le traduire par le biais d’une sculpture. Après de nombreuses discussions sur la forme de cette œuvre et une initiation au travail du bois, le projet s’est matérialisé au fil de la semaine. Le résultat est une porte avec un pan se rapportant à l’enfance et l’autre à l’adolescence. Une silhouette d’enfant symbolise le passage entre ces deux mondes. Cette porte mobile est installée sous un préau de l’école.

Les 10, 17, 18, 20 et 21 mars

GRILLORVcorrespondances2014WEBEcole Val de Liesse à Saint-Ouen l’Aumône, classe de CE2 - 29 élèves
"
Correspondance, correspondances"

Artiste : Raphael Grillo
Diplômé du cours Florent en 2007, ce comédien est aussi metteur en scène et auteur. Son premier roman  "En caisse" a été édité en 2013 aux éditions du Seuil. Il vit et travaille à Paris.

Le but initial du projet était de créer une dynamique de coopération, d’entraide et de respect entre les élèves, en réalisant ensemble une pièce de théâtre. A partir de photos de Doisneau choisies durant une exposition au Carreau de Cergy, les enfants ont d’abord inventé et écrit des scénettes, ensuite mises en scène par l’artiste. Malgré une semaine dense - la plupart des élèves découvrant le monde du théâtre - le challenge fut réussi avec la présentation d’une œuvre de qualité qui a été  présentée à trois reprises devant l’ensemble de l’école et les parents.

Classes à thèmes du Parc naturel régional du Vexin

Les 8 et 10 avril

DRIEZRlhistoiregrave2014webEcole Vallée Basset de Menucourt – classe de CE2
"L’histoire en gravure "
Artiste : Raynald Driez
Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux, ce peintre et graveur s'intéresse particulièrement à la représentation de la figure humaine, à travers des dessins vifs et spontanés. Il vit et travaille à Paris.

Cette classe a réalisé un triptyque sur les thèmes de la vie des champs, l’architecture des corps de ferme et la vie de la ferme, dans le cadre des journées "Histoires du patrimoine". À partir d’interventions préliminaires sur l’architecture et le fonctionnement des anciens corps de ferme, les élèves ont imaginé des gravures reprenant la typologie du lieu, les détails architecturaux, les animaux et les personnes donnant vie à ce décor patrimonial. L’onirisme de leurs dessins, mêlée à la technique simple de la gravure sur polystyrène, ont donné à leurs œuvres une empreinte teintée de couleurs chaudes sur fond de vision poétique.

Les 20 mars et 4 avril

PORETAlhistoiresculpte2014webEcole Grangeon de Vallangoujard - 2 classes de CE1/CE2
"L’Histoire sculptée"
Artiste : Alain Poret
Musicien (violon, luth), calligraphe, ébéniste-menuisier, cet autodidacte s’est initié aux techniques asiatiques avant de s’en éloigner pour développer sa propre écriture plastique. Il vit et travaille dans le Vexin.

Dans le cadre des journées "Histoires du patrimoine", ces deux classes ont réalisé chacune un triptyque de sculptures, sous forme de totems de pierre sculptés sur leurs quatre faces. Les élèves ont d’abord été initiés à la sculpture sur pierre à savon, un matériau à la fois tendre et résistant. Ils y ont creusé des bas-reliefs dessinés en amont dans l’enceinte de l’église du village. Des détails tels qu’un visage de chouette ou une tête d’ange ont pris forme dans la pierre, grâce aux limes et aux clous utilisés.
L’œuvre finale a été constituée autour de trois thèmes chronologiques - le passé, le présent et le futur - reprenant pour chacun d’entre eux les spécificités et les évolutions du village. Ces sujets ont été abordés par des représentations gravées, creusées et limées dans des blocs de CIPOREX®, une pierre poreuse relativement friable et facile à sculpter. Les six sculptures réalisées, liées deux par deux pour chacun des trois thèmes abordé, ont été installées au sein de l’école. Cette approche du patrimoine réalisée en 3D mêlait l’interprétation du passé et l’inventivité du futur.


Les 24, 25, 27 mars,1er et 3 avril

ALEXANDRENmonvillageillustr2014webEcole de Commeny - 5 classes de CP/CE1 et CE2/CM1/CM2
"Mon village illustré"
Artiste : Natasha Alexandre
Cette photographe et illustratrice a été diplômée de la Chambre syndicale de l’édition en 1983 et de l’Ecole du Louvre en 1987. Elle a longtemps travaillé en noir et blanc avant de s’intéresser à la couleur. Aujourd’hui, elle peint ses photos qui font fi des frontières géographiques et des barrières du temps. Elle vit et travaille dans le Val d’Oise.

Ces cinq classes ont participé à la réalisation d’un journal illustré, dans le cadre des journées "Histoires du patrimoine". À partir de photos anciennes du village de Commeny, les élèves se sont mis en scène devant l’objectif de l’artiste afin de recréer le cadre de ces images du passé.
Puis, d’après une sélection de vieilles cartes postales, souvenirs de l’histoire du village, les enfants se sont réapproprié les images. Utilisant pastels gras, encres de couleur, crayons de couleur et crayons aquarellables, ils ont redonné vie au passé dans la perspective de la réalisation d’un journal patrimonial.

Les 13 et 14 mars

DRIEZRlhistoiregrave2014webEcole Jacques Effroy de Bellay-en-Vexin - 4 classes de CP, CE1/CM1 et CM2
"L’histoire gravée"
Artiste : Raynald Driez
Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Bordeaux, ce peintre et graveur s'intéresse particulièrement à la représentation de la figure humaine, à travers des dessins vifs et spontanés. Une peinture toute en chair et en matière. Il vit et travaille à Paris.

Dans le cadre des journées "Histoires du patrimoine", ces quatre classes ont réalisé quatre panneaux, en utilisant la technique de la gravure sur Depron, un polystyrène expansé. Reprenant les caractéristiques de leur village et de son environnement, les enfants se sont attachés à interpréter par la gravure les signes du passé. Reproduisant les bâtiments, objets, bestiaire et autres caractéristiques de leur village par impression à l’encre et gravure taille douce, ils ont ainsi constitué quatre grands panneaux, à la manière de mandalas. Les thèmes abordés - la ferme, le château, l’église et le paysage agricole – ont été mis en relief par l’apport de touches calligraphiques exécutées à l’encre de Chine lavée à l’eau.

Les 4 et 6 mars

MUCHERONRlatetedansleau2014webEcole Primaire de Brueil - 24 élèves de CM1/CM2
"La tête dans l’eau"
Artiste : Régis Mucheron
Photographe de formation, ce peintre vit et travaille dans le Val d’Oise.Dans le cadre des journées "Circuit de l’eau potable", ces deux classes ont créé un panneau, en s’interrogeant d’abord sur la place de l’eau dans leur environnement quotidien, au travers des formes et des couleurs. Chaque enfant a peint son visage emprisonné dans une goutte d’eau sur toute une série d’objets colorés à l’encre. Bouteilles, verres, vases, robinets, tous ces éléments ont concouru à identifier le parcours de l’eau de son origine jusque dans nos maisons.
Le panneau final était complété de silhouettes inspirées de celles de Keith Haring, personnages aquatiques aux couleurs et formes rappelant l’élément "eau". En somme, des "bonshommes d’eau", permettant à l’enfant de comprendre la place précieuse de l’eau jusque dans son corps.

Les 13 et 14 février

ALEXANDRENmonpatrimoineenformesetcouleurs2014webEcole Elémentaire de Frémécourt - 3 classes de CE2, CM1 et CM2
"Mon patrimoine en forme et en couleurs"
Artiste : Natasha Alexandre
Cette photographe et illustratrice est diplômée de la Chambre syndicale de l’édition en 1983 et de l’Ecole du Louvre en 1987. Elle a longtemps travaillé en noir et blanc avant de s’intéresser à la couleur. Aujourd’hui, elle peint ses photos qui font fi des frontières géographiques et des barrières du temps. Elle vit et travaille dans le Val d’Oise.

Ces trois classes ont participé à la réalisation d’une maquette, dans le cadre des journées "Histoires du patrimoine". D’après une sélection de photos prises à des points caractéristiques du village, les enfants ont créé une maquette collective de papiers colorés, cartons et matériaux de récupération travaillés. Photographiés dans des mises en scènes spécifiques à la vie passée et actuelle de leur village, ils ont intégré leurs silhouettes à la maquette. Une disposition qui leur a permis de créer, en plus de l’aspect architectural, un mouvement et une dynamique, tels qu’ils l’imaginent au sein de leur village.

Les 3 et 6 février

HELMANNVlesptitesmainsdarchitecte2014webEcole Elémentaire d’Omerville - 3 classes de CP, CE1 et CE2
"Les p’tites mains d’architectes "
Artiste : Valérie Helman
Cette architecte-urbaniste est titulaire d’un Master 2 de Recherche en arts plastiques de l’Université Panthéon Sorbonne (Paris).Grande "arpentrice " des territoires créés par l’homme, elle a travaillé dans différentes agences d’architecture à Paris, New-York, Tel Aviv et Tokyo. Elle vit et travaille à Paris.

Ces trois classes ont participé à la réalisation d’une maquette, dans le cadre des journées "Histoires du patrimoine ". A partir du plan topographique de leur village, les élèves de CE2 ont réalisé des "îlots" sur un plan en carton. Les classes de CP et CE1, quant  à elles, ont construit les différentes architectures d’Omerville, utilisant notamment la technique du fil chaud pour découper des structures dans du polystyrène. Tous ont ensuite participé à la mise en place d’une maquette d’architecte présentée en 3D, placée sur un socle en bois, reprenant la géographie du village et d’une partie de ses environs.


Programme 2013

Classes artistiques

4 - 8 novembre

EDITHVlelandart2013WEBEcole primaire du Parc aux Charrettes à Pontoise, classe de CP - 26 élèves
"Le land art : petits et grands"
Artiste : Edith
Diplômée de l’Association pour la formation aux métiers de l’audiovisuel de Paris (AFOMAV), cette plasticienne trouve sa matière première dans les rencontres qu’elle provoque, avec l’imagination comme point de départ de toute représentation. Ses installations, photos, sons et vidéos proposent de réfléchir à ce qui résulte du regard de l'autre. Elle vit et travaille à Paris.

Lors de cet atelier, les élèves ont découvert le land art (création d’œuvres d’art avec des éléments naturels). Après avoir ramassé différents matériaux (feuilles, bâtons, cailloux, mousse…) dans le parc du domaine de Villarceaux,  ils se sont divisés groupes de trois avant d’occuper un espace, en utilisant uniquement deux éléments  ramassés (feuilles et pommes, cailloux et bâtons…) et en utilisant des formes géométriques. Ils ont ensuite pris des photos de leurs œuvres éphémères.
Puis, une photo de chaque enfant a été découpée et placée au milieu de son œuvre, créant l’illusion d’être un lilliputien. Ils ont ainsi abordé les notions de grand et de petit.
Enfin, les enfants ont créé des œuvres destinées à être mises à l’eau : bateaux, guirlandes de feuilles, formes géométriques. Une vidéo retrace tous leurs gestes artistiques.
Les enfants ont aussi appris à regarder et à apprécier différemment  la nature qui les entoure.

21 - 27 mai

LEGENDREMZVdelacroixfait2013webEcole élémentaire Delacroix à Ermont - 26 élèves de CM1/CM2
"Delacroix fait son cinéma"
Artiste : Marie-Zoé Legendre
Artiste spécialisée dans le cinéma d’animation, elle est diplômée de l’EICAR, école de l’image, section cinéma d’animation, spécialisation volume, depuis 2005. Elle utilise ses compétences de réalisatrice et décoratrice au service de différents projets de films publicitaires et courts métrages. Actuellement, elle poursuit l’écriture de son prochain court-métrage en marionnettes animées : L’enfant Silence, produit par  Les Trois Ours et camera Etc. Elle vit et travaille à Paris.

La thématique retenue pour ce film est en lien direct avec les comportements observés chez les élèves : attitudes irrespectueuses, moqueries, difficultés à s’adapter à la vie en collectivité. A partir de l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme, les enfants ont inventé un scénario, dessiné le story-board et créé les personnages et les décors à partir de papier et de carton. Les prises de vue sur un banc-titre et la bande-son (voix in/off) ont aussi été réalisées pendant la semaine.
Le travail en groupe, la confrontation de de leurs idées, de leurs opinions, de leurs choix et l’investissement personnel de chacun dans les différentes activités ont permis de faire émerger un projet  riche de sens.

15 - 19 avril

ENSADERSVlarbre2013WEB_Ecole primaire Louis Pasteur de Beauchamp - 25 élèves de CP
L’arbre généreux
Artistes : Collectif Ensaders
Né en 2003 d'une rencontre entre trois dessinateurs (Yann Bagot, Kevin Lucbert et Nathanaël Mikles) à l'Ecole nationale des arts décoratifs de Paris, ce collectif bâtit des images en commun, dessine simultanément et mélange les traits, en atelier ou lors de performances publiques. Ils vivent et travaillent tous à Paris.

Cette classe a travaillé sur l’élément "arbre" dans une dimension biologique, technologique, écocitoyenne et littéraire. Elle bénéficie de "lectures offertes" par un "papy lecteur", via une association qui œuvre pour partager des temps de lecture. D’où  l’idée d’y créer un espace lecture en y apportant des bancs pour les enfants et un siège pour le lecteur.
Cette semaine a été l’occasion de travailler collectivement sur des fresques, d’inventer des petites histoires en BD et de décorer le mobilier. Des temps de réflexion, d’échanges, de confrontation, ont permis de donner vie et sens à cette semaine artistique.

Les 11 et 12 avril

DELACOURJVleroman2013WEBEcole Annie Fratellini de Vernouillet - 22 élèves de CE1
“Le roman de Renart

Artiste : Jérôme Delacour
Artiste plasticien autodidacte, luthier et animateur socioculturel de formation. Il a une approche sensible pour diverses techniques artistiques comme la musique, la sculpture et le dessin. Il vit et travaille à Jambville dans les Yvelines.


Après avoir travaillé d’abord sur les animaux de la ferme et des histoires du Roman de Renart, cette classe a découvert la technique de la gravure sur polystyrène. Avec des pointes ou divers outils pointus, les enfants ont gravé leurs plaques puis ils ont détouré leurs animaux avec une machine utilisant un fil chaud pour découper le polystyrène. Ils les ont ensuite encrées et passées sous presse. Chacun d'entre eux avait choisi, au préalable, un animal du roman et un élément qui le caractérise. L'ensemble a constitué un bestiaire médiéval.

Les 8 et 9 avril

DELACOURJVmandala2013WEBEcole Annie Fratellini de Vernouillet - 25 élèves de CP
Mandala de fleurs
Artiste : Jérôme Delacour
Minibiographie : cf. ci-dessus


Les élèves ont travaillé sur le thème des fleurs : ils ont fait des plantations et dessiné des fleurs avec différents supports et techniques. Ces deux jours leur ont permis de découvrir deux nouvelles techniques : la gravure sur polystyrène et sur plaque de métal. Le résultat final est un mandala très coloré, mélangeant des impressions de végétaux et des gravures, le tout marouflé sur un panneau de bois.


25 - 29 mars

GOUPILBKADYSZEWSKIGVunesculpture2013WEBEcole Maurice Debacq de Ronquerolles - 2 classes de CE2/CM1,CM1/CM2
"Une sculpture vivante dans notre jardin"

Artistes : Gilbert Kadyszewski et Brigitte Goupil
Gilbert Kadyszewski a d’abord suivi une formation de chaudronnier puis de mécanique avant de prendre des cours à l'Ecole des beaux-arts de Rouen. Il a ensuite orienté son travail vers les arts du spectacle (décors et accessoires). En 2007, il a obtenu le 1er prix Eclat international pour "La Réconciliation" et, en 2008, il a créé "L'Arbre à balancier" pour le Futuroscope de Poitiers. Il vit et travaille la sculpture depuis dix ans à Trie-Château.
Brigitte Goupil a étudié pendant deux ans à l'Ecole des beaux-arts de Rouen avant d'obtenir le diplôme de stylisme à l'école Esmod de Paris. Les œuvres de cette sculptrice conjuguent la densité du métal forgé et la transparence des tesselles de verre ou l’éclat de la céramique. Elle vit et travaille dans l’Oise.

L'école ayant investi une parcelle de terrain qui n’était pas mise en valeur, elle a souhaité s'approprier le lieu pour en faire un jardin et y installer une sculpture sur ce thème. Les deux artistes ont mené ce projet en apportant chacun sa technique de travail : le  métal et la mosaïque.
C’est ainsi qu'est née une structure en métal, couverte de tesselles de mosaïque et surmontée d’une girouette, rappelant les facettes végétale et animale du jardin. L'œuvre offre des possibilités évolutives pour pouvoir être modifiée selon les saisons.

11 - 15 février

COOGANRVletotem2013WEB_Ecole Paul Langevin de Goussainville - 24 élèves de CM1/CM2
"Totem"

Artiste céramiste : Rose Coogan
Née aux Etats-Unis, cette sculptrice et céramiste est diplômée de l’université d’Austin au Texas où elle a fait des études de peinture, céramique et sculpture. Elle vit et travaille à Cléry-en-Vexin.

Le projet de cette semaine était de réaliser un totem représentant le quotidien des élèves, à partir de bois de palettes de récupération. Pour s'exercer, les enfants ont d’abord réalisé des totems individuels. Puis, ils ont réalisé les différentes parties de l'oeuvre commune qui ont ensuite été fixées sur une structure ornée de silhouettes d’enfants. Tous ces éléments ont ensuite été peints et vernis avant l'installation de la sculpture dans la cour de l’école.


28 janvier - 1er février

KADYSZWESKIGVkinci2013WEBEcole maternelle de l’Epte de Bray-et-Lu - 27 élèves de moyenne et grande section
"Kinci"

Artiste : Gilbert Kadyszewski
Minibiographie : cf. ci-dessus

Avant de participer à cette classe, les enfants avaient inventé Kinci, une petite fille de 6 ans, née dans la mer, un jour d'hiver. Elle habite dans une grotte, se nourrit de saletés, de jouets cassés, d’escargots géants, de voitures et d’extraterrestres.
En s’inspirant de leurs propres dessins et, sur une structure soudée par l’artiste, les jeunes élèves se sont ensuite répartis les tâches pour travailler sur une partie du personnage, en utilisant de nombreux matériaux : bois, grillage, fil de fer, tissus, boites de conserves, métal, bouchons... Kinci est ainsi née ! Elle fait appel à quatre sens : odorat, ouïe, toucher, vue. Cette création accompagnera la classe tout au long de l’année, telle une sculpture vivante, et pourra évoluer au gré de l’imagination de ses concepteurs en herbe.

 

Classes à thèmes du Parc naturel régional du Vexin

Les 13 et 14 mai

SEYEDINMVchars013WEBEcole Les Tournesols de Chars - classe de CE2
Chars redessinés

Artiste : Marjan Seyedin
Cette artiste graveur est titulaire d’une licence d’art graphique à l’université AZAD de Téhéran en Iran (2001), du diplôme national supérieur d’expression plastique de l’Ecole des arts décoratifs de Strasbourg (2007) et d’un doctorat en art visuel à l’université Marc Bloch de Strasbourg. Elle travaille en résidence d’artiste à la Fondation Dufraine (Académie des beaux-arts) depuis 2009 et vit à Chars.

En s’inspirant des croquis d’observation réalisés avec l’animatrice du Parc naturel régional du Vexin, les enfants ont gravé, pour leur école, un paysage collectif sur du polystyrène : des champs, des maisons, des arbres, des fleurs, des voitures, des animaux … Ils ont ensuite encré et imprimé ces éléments sur un panneau collectif.
Dans un second temps, ils ont fabriqué un mandala avec différents éléments repris du paysage, en utilisant de l’encre aquarelle, de l’encre de Chine et des pastels.

Les 26 avril et 16 mai

SEYEDINMVleau2013WEBEcole de Genainville - classe de CM1/CM2
L’eau autour de moi

Artiste : Rose Coogan
Née aux Etats-Unis, cette sculptrice et céramiste est diplômée de l’université d’Austin au Texas où elle a fait des études de peinture, céramique et sculpture. Elle vit et travaille à Cléry-en-Vexin.

Sur le thème du circuit d’eau, les élèves ont créé un bas-relief collectif en terre à papier. Par groupes, ils ont réfléchi à la composition et aux éléments qu’ils allaient représenter : nuage, pluie, nappe phréatique, château d’eau, moulin à eau, mer, rivière, etc.
Ils ont taillé des morceaux de polystyrène qu’ils ont ensuite recouverts de terre à papier, en couches successives, pour créer du volume. Ils ont ensuite fixé ces petits "bas-reliefs" sur un panneau grillagé. Une fois secs, ils les ont peints à la bombe de peinture et à l’acrylique très diluée pour donner un effet "aquarelle" au tableau.

Les 18 et 19 avril

SEYEDINMVvetheuil2013webEcole Jean-Paul Riopelle de Vétheuil - classe de CE2/CM1
Vétheuil hier et aujourd’hui

Artiste : Marjan Seyedin
Minibiographie : cf. ci-dessus

Pour réaliser un triptyque en gravure sur le thème du paysage de Vétheuil d’hier et d’aujourd’hui, à travers trois époques (le Moyen Age, la Renaissance et le XXIe siècle), les élèves ont choisi des éléments de paysages caractéristiques de ces périodes.
Les enfants ont fait des croquis puis, avec un crayon, ils ont gravé leur dessin (maison, château, église, boulangerie…) sur du polystyrène. Ils ont ensuite encré leurs éléments en polystyrène avec des rouleaux à gravure et les ont imprimés sur la fresque dont les trois panneaux étaient reliés par une route.
Chacun a ensuite créé une composition personnelle à partir des polystyrènes utilisés lors du travail collectif.

Les 11, 16, 23 et 25 avril

PONCHUTOVlamare2013webEcole Paul Cézannes de Marines - classes de CM1 et de CE2/CM1
La mare et ses reflets

Artiste : Olivier Ponchut
Titulaire du Diplôme national supérieur d'expression plastique à l’Ecole des beaux-arts de Rouen, en 1985, ce peintre développe actuellement un travail au fusain qui a pour objectif de faire porter à la lumière l’expressivité de ses compositions. Il vit et travaille à Gasny, dans l'Eure.  

Les deux classes ont travaillé en parallèle deux grandes toiles représentant une mare imaginaire, à deux moments de la journée, l’aube et le crépuscule. Ils se sont plongés dans la couleur pour apprivoiser les reflets de l’eau et ses nuances. L’eau transparente se camoufle dans le paysage, tel un caméléon. Sur des feuilles de papier, ils ont d’abord créé un fond, dans les tons bleus pour l’aube et orange pour le crépuscule, avant de décorer à la peinture les abords de leurs mares avec des fleurs, des nénuphars, des joncs, des hérons, des grenouilles, des arbres… Ces peintures ont ensuite été marouflées sur les toiles finales.

Les 8 et 15 avril, 27 mai et 10 juin

PORETAVcalligraphie2013WEBCollège Albert Thierry de Limay - classes de 6e et 5e
Calligraphie

Artiste : Alain Poret
Musicien (violon, luth), calligraphe, ébéniste-menuisier, cet autodidacte s’est initié aux techniques asiatiques avant de s’en éloigner pour développer sa propre écriture plastique. Il vit et travaille dans le Vexin.

Après avoir découvert les bases de la peinture calligraphique, les élèves se sont déplacés dans la réserve naturelle des carrières de Limay pour peindre différents points de vue du paysage.
Ils ont ensuite dessiné le potager créé dans leur collège, en lien avec le thème de l’exploitation du paysage.

Les 5 et 12 avril

SEYEDINMVgenainvilleverslefutur2013WEBEcole de Genainville - classe de CE1/CE2
Genainville vers le futur

Artiste : Marjan Seyedin
Minibiographie : cf. ci-dessus

Les enfants ont travaillé ensemble sur le thème du paysage du futur et l’impact de l’homme sur celui-ci. Ils ont d'abord réfléchi à la façon d'en prendre soin, en utilisant des énergies moins polluantes. Pour réaliser leur oeuvre collective, ils ont utilisé la technique de la gravure et ont ajouté des éléments naturels qu’ils ont collés dans leur décor (bois, blé, cailloux, fleurs…).


Les 28 et 29 mars

BRONDONIEVlevoyage2013webEcole de Sagy - classe de CE1/CE2
Boule de neige”

Artiste: Elodie Brondoni
Illustratrice et graphiste, elle travaille à Paris pour l’édition et la presse jeunesse. Sa recette : un travail d'humour, quelques taches d’innocence et une explosion de couleurs !

Par groupes, les élèves ont conçu cinq illustrations ainsi que la couverture du livre réalisé à partir de l’histoire qu’ils avaient inventée en classe, auparavant.
Le cheval "Boule de neige", personnage principal, se promène dans cinq décors : le château, la campagne, le village, la forêt maléfique et la forteresse du sorcier.
Les élèves ont choisi ensemble des éléments pouvant caractériser ces différents paysages. Pour comprendre comment se composait un paysage, l’artiste leur a demandé de respecter deux consignes : la construction d’une perspective et le respect de trois plans distincts. La technique utilisée a été le monotype.

Les 11 et 14 février

BRONDONIEVlafenetre2013webEcole de Sagy - classe de CM1/CM2
“La fenêtre”

Artiste: Elodie Brondoni
Minibiographie : cf. ci-dessus

Pour imaginer le paysage qu’ils aimeraient voir de leurs fenêtres, les élèves se sont inspirés du poème "La fenêtre" d’Anne-Marie Kegels. Pour l’illustrer, ils ont utilisé différentes techniques de monotype et introduit différents éléments constitutifs d’un paysage - premier, second et troisième plan ; tailles pour créer de la perspective ; effets de couleurs… - avant d'ajouter un cadre noir signifiant une fenêtre.
Toutes les illustrations ont ensuite été regroupées dans un recueil.